Bilan - Compte de résultat

ils sont fournis sur deux exercices pour comprendre la dynamique de la comptabilité.

Le principe général est celui de l’équilibre entre achat et ventes. Il doit se vérifier sur le long terme.

Mais pour permettre à l’entreprise de tenir compte de ses réalités, il faut lui permettre de la « souplesse contrôlée ».

C’est ce qui est fait à travers la gestion des :

    • la variation des stocks
    • les amortissements
    • les dérogations
    • le report à nouveau

Tout ceci existe déjà dans la comptabilité classique.

Ce qui est développé avec la comptabilité carbone, c’est la notion de dérogations, qui peuvent être :

    • Des provisions de charge
    • Des étalement de charge

C’est dérogations sont des dettes d’un exercice sur l’autre de l’entreprise à elle-même.

Elle visent à répondre aux accidents de la vie, à la croissance, …

Elles sont à l’initiative de l’entreprise mais doivent être encadrées.

On pourra certainement à l’avenir définir des règles plus ou moins automatiques d’attribution de ces dérogations.

A ce stade contentons nous de dire :

    • Les dérogations sont soumises à autorisations préalables (par la législations, les autorités de tutelle, ..)
    • Il doit être fait une publicité à ces dérogations de façon à vérifier l’équité et la maitrise macro-économique de leur attribution

Chaque compte est fourni avec deux chiffres :

    • Un numéro de compte (en référence au plan comptable mais sans identité à ce stade) (ex 62 pour les comptes d'achats)
    • Un exemple de valeur en kilo (ou tonne, ...) du compte

Le tableau des règles fourni les calculs qui permet de comprendre la dynamique des comptes d'un exercice à l'autre.